Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PETITS REPORTERS 7 à 12 ANS

PETITS REPORTERS 7 à 12 ANS

Blog d’écriture journalistique créé en 2014 par une classe d'élèves C.E.2 de l'Institution école saint Germain / collège le Jouteux à Bourgueil en Indre et Loire.

Théo Curin, champion handisports à 13 ans

Il s'appelle Théo Curin et il a 14 ans. Ce jeune garçon originaire de Lorraine a 6 ans lorsqu'il est atteint d'une méningite foudroyante et qu'il doit être amputé de ses quatre membres.

C'est à l'âge de 11 ans et après une rencontre avec Philippe Croizon (nageur de l'extrême, quadruple amputé) que Théo décide de se mettre à la natation.

Au début, ce n'est pas gagné : Théo a peur de l'eau, mais son ami Philippe l'encourage et le motive...et ça marche!

Théo participe à ses premiers championnats de France en 2013. Peu après, il décide d'intégrer un centre d'entrainement à Vichy où il est interne et vit loin de sa famille. Il nage 4 heures par jour et fait aussi de nombreuses séances de musculation chaque semaine en plus de ses cours puisqu'il est en classe de 4ème.

Tous ses efforts payent car il obtient ses premières médailles en 2014. Aujourd'hui Théo a un rêve: il veut devenir champion paralympique et s'entraine pour les jeux olympiques de 2020 à Tokyo.

Malgré toutes ces épreuves, Théo a su rebondir avec courage et détermination et il garde toujours son sourire et sa bonne humeur.

Il nous donne une très belle leçon de vie !!!

Margaux D., 9ans, La Chapelle-sur-Loire, France

Théo et son ami, philippe Croizon - doudouworld.com
Théo et son ami, philippe Croizon - doudouworld.com

Théo et son ami, philippe Croizon - doudouworld.com

Extraits du commentaire d'article transmis au petit reporter avant publication sur le blog par les étudiants en journalisme

Bonjour Margaux !

Tout d’abord je tenais à te remercier : je ne connaissais pas l’histoire de ce petit garçon, et c’est une belle histoire. Bravo pour ce choix de sujet !

Ton papier est vraiment très bien écrit, on y retrouve toutes les informations essentielles. Comme je n’ai pas beaucoup de remarques à te faire, je vais m’attarder sur des petits détails pour que tu puisses quand même t’améliorer encore.

À l’école, on nous dit souvent d’éviter les petits mots en “qui”, “que”, etc. Après la phrase est souvent un peu longue, et on perd le rythme. Je vais te donner un exemple :

1. “C'est à l'âge de 11 ans et après une rencontre avec Philippe Croizon (nageur de l'extrême, quadruple amputé) que Théo décide de se mettre à la natation.”

Et si on essayait de construire la phrase autrement ? Par exemple :
 2. À l’âge de 11 ans, Théo rencontre Philippe Croizon, un nageur de l’extrême quadruple amputé. Il décide alors de se mettre à la natation.
Tout le monde n’est pas toujours d’accord sur la façon d’écrire, alors c’est à toi de voir la manière ce que tu préfères. Mais essaie toujours de te demander : est-ce que mes phrases ne sont pas trop longues ? Le lecteur comprend et retient mieux les phrases courtes, alors il faut toujours penser à lui.
Fais attention, il reste des petites coquilles dans ton texte (une erreur de frappe ou d’orthographe)
[...] Pour ta dernière phrase, il n’y a pas besoin d’utiliser plusieurs points d’exclamation. Le lecteur comprendra ton enthousiasme avec un seul point d’exclamation, promis !
Voilà Margaux, sache que c’est mon premier commentaire pour les Petits Reporters. Et j’ai été très contente de pouvoir l’écrire sur ton article. Bravo vraiment, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce petit garçon grâce à ton papier. Continue comme ça !
Camille - étudiante en 1ère année à l’EPJT

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :